Téléconférence avec Natalie Poulson du PME


Partout dans le monde, 57 millions d’enfants d’âge primaire ne sont pas scolarisés. Parmi ceux qui le sont, beaucoup ne sont pas en mesure d’acquérir les aptitudes élémentaires de la lecture, de l’écriture et du calcul. Nous avons fait des progrès remarquables depuis 1999, époque où 108 millions d’enfants d’âge primaire n’étaient pas scolarisés. Cependant, les enfants les plus pauvres, les plus marginalisés et les plus difficiles à atteindre continuent d’être laissés pour compte.

Grâce à une approche de renforcement des systèmes qui consolide la capacité du gouvernement à fournir des services d’éducation, le  Partenariat mondial pour l’éducation (PMÉ) développe des systèmes éducatifs dans les états fragiles, touchés par un conflit, favorisant ainsi l’enseignement des filles, améliorant les aptitudes élémentaires de la lecture, de l’écriture et du calcul et rehaussant l’efficacité des enseignants.

Vous devez saisir cette occasion pour veiller à ce que le Canada donne suite à ses engagements. Aux dires de l’UNESCO, à une époque où l’éducation accuse mondialement un manque à gagner de 26 milliards $US par année, l’engagement du Canada pour voir à ce que tous les enfants puissent fréquenter l’école et se prévaloir d’une éducation de qualité n’a jamais été aussi important. En ce qui concerne le PMÉ, nous incitons le gouvernement canadien à prendre un engagement d’au moins 120 millions $CAN (110 millions $US), sur quatre ans, et à fournir un appui multilatéral à l’éducation égal à celui dont il fait preuve dans d’autres domaines.

Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.