Réunion de haut niveau sur la tuberculose : mobiliser l’action canadienne


Inscrivez-vous ici

Pourquoi le genre importe-t-il dans les efforts pour mettre fin à l’épidémie de TB?

Comment la TB affecte-t-elle les femmes et la santé maternelle?

Le genre est une priorité clé pour le gouvernement canadien. 
Comment le Canada peut-il jouer un rôle de chef de file dans la réponse à la TB?

Quel est le rôle de la société civile canadienne?

La CISD et RÉSULTATS Canada vous invitent à une conversation en ligne pour en savoir davantage.

Panélistes :
  • Kate O’Brien, survivante de la TB en cours de grossesse (États-Unis)

  • Amrita Daftry, chercheuse, Université McGill (Canada)

  • Aluki Kotierk, Inuit Tapiriit Kanatami (ITK) (Canada)

Le genre et la TB :

La dimension du genre est souvent négligée dans la lutte contre l’épidémie de tuberculose (TB). Bien qu’un nombre disproportionné d’hommes contractent la TB, cette maladie a un impact considérable sur les femmes à travers le monde. La TB est l’une des cinq principales causes de décès chez les femmes de 20 à 59 ans. Dans certaines régions comme l’Afrique subsaharienne, ces chiffres sont encore plus élevés : elle est la troisième principale cause de décès chez la femme.

Alors que la communauté internationale commence à reconnaître l’importance de répondre aux besoins des femmes et de s’attaquer à la TB, peu de modèles, pratiques exemplaires ou mécanismes de financement appuient les interventions contre la TB qui impliquent les femmes de manière significative ou qui se concentrent sur elles. Le Canada a consolidé sa position de chef de file mondial en matière de promotion de l’équité entre les genres par le biais de sa Politique d’aide internationale féministe. Pour poursuivre son engagement, il peut s’assurer de jouer un rôle de premier plan en lien avec la prochaine Réunion de haut niveau de l’ONU sur la TB de sorte que, pour l’avenir, une meilleure prise en compte de la dimension du genre aide à améliorer la prévention et le traitement de la TB à l’échelle mondiale.

La Réunion de haut niveau sur la TB :

La TB est la principale maladie infectieuse mortelle à l’échelle mondiale; elle cause 1,7 million de décès par année. Les progrès tardent, dans la lutte contre la TB; un leadership politique sérieux et dédié est requis. En septembre 2018, l’ONU tiendra une Réunion de haut niveau sur la TB. Il s’agit d’une occasion majeure pour aligner et rehausser l’engagement des dirigeants mondiaux à cet égard. Et puisque la TB est la principale cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH, l’impact de la réunion sera important non seulement pour la communauté de la TB, mais également pour celle du VIH.

Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.