Appel national : le gouvernement canadien joue un rôle de chef de file au Canada, mais qu’en est-il à l’étranger?


Le 24 mars 2017, soit la Journée mondiale de la tuberculose (TB), le gouvernement canadien, en partenariat avec l’organisation Inuit Tapiriit Kanatami (l’organisation nationale qui représente les Inuits du Canada) a annoncé que le Canada allait mettre fin à l’épidémie de TB que connait l’Inuit Nunangat (les régions inuites du Canada). Ceci est un exemple notable de leadership canadien à l’échelle nationale, axé sur la TB. Cependant, il faut savoir que nos taux actuels de progrès ne respecteront pas les objectifs de la communauté internationale visant à mettre fin à l’épidémie mondiale de la TB avant 150 ans.

Il faut que les pays de partout au monde, notamment le Canada, envoient leurs chefs d’État ainsi que leurs gouvernements à la RHN sur la TB. Nous devons faire savoir aux leaders politiques mondiaux que la TB est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde; on estime que parmi les 10,4 millions de personnes qui souffrent de la TB chaque année, 4 millions demeurent non identifiés et ne reçoivent aucun soin. Les leaders politiques peuvent et doivent jouer un rôle dans la lutte contre cette maladie curable. Lors de la RHN sur la TB de l’ONU, le Canada se doit de saisir l’occasion de faire preuve de leadership, car les gouvernements seront tenus responsables de mettre fin à l’épidémie de TB d’ici 2030. Nous ne pouvons attendre 150 ans pour vaincre une maladie curable. Toutefois, si l’on se base sur le taux d’amélioration actuel, c’est le temps que cela prendra.

Joignez notre téléconférence et découvrez comment vous pouvez faire une différence !

Appelez sans frais : 1 647 558 0588
Joignez en ligne : https://zoom.us/j/791258335

Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.