MAI 2019

Le Canada tiendra-t-il sa parole? Renforcer le leadership canadien en matière d’engagement en faveur des femmes et des filles



Ce printemps sera une période critique pour le Canada. Au cours des 2 prochains mois, avant que les parties politiques ne s’engagent dans les élections fédérales à venir, le gouvernement canadien a la chance de faire preuve de leadership en respectant son engagement à faire avancer la santé et les droits des femmes et des filles de partout au monde. Profitons de ces quelques mois à venir et passons à l’action pour s’assurer que le Canada prend des mesures pour s’engager envers des solutions durables et concrètes qui autonomisent les femmes et les filles.

À mettre à l’agenda au mois de mai 

Conférence RESULTS Pacific du 3 au 5 mai, Victoria, C.-B.
Semaine de la santé maternelle, des nourrissons et infantile du 6 au 12 mai
Rencontre des ministres de la santé du G7 du 14 au 16 mai
Assemblée mondiale de la santé du 20 au 28 mai, Genève
Journée mondiale de l’hygiène menstruelle 28 mai
Conférence Women Deliver du 3 au 6 juin, Vancouver C.-B.

Du 3 au 6 juin 2019, le Canada sera l’hôte de Women Deliver, la plus importante conférence mondiale portant sur l’égalité des genres. Les yeux du monde entier seront tournés vers nous tandis que le premier ministre Trudeau, des parlementaires, le secteur privé, la société civile et des jeunes de tous les coins du monde se rassembleront le temps de cette occasion d’une envergure véritablement mondiale. En tant que militants, nous savons qu’il s’agit beaucoup plus qu’une simple conférence : c’est l’occasion, pour le gouvernement canadien, de démontrer son leadership en prenant des engagements politiques et en matière de financement pour améliorer la vie des femmes et des filles de partout au monde. Le Canada peut être un chef de file en s’engageant à porter un soutien financier au fonds du Mécanisme de financement mondial de même qu’au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Sous les yeux du monde entier, le Canada se doit de joindre le geste à la parole – rappelons cela à nos leaders.

Lorsque vous investissez dans le bien-être des femmes, vous investissez dans le bien-être de toute une communauté. Susan Achieng, fondatrice de Inua Kike, une organisation communautaire située au Kenya, en sait quelque chose! Elle œuvre à offrir aux jeunes mères et aux mères monoparentales une seconde chance afin qu’elles puissent obtenir une éducation et faire carrière; les aidant ainsi à se sortir, elles et leur famille, de la pauvreté.

De tout temps, le gouvernement canadien a effectué des investissements mondiaux importants en santé maternelle, des nourrissons et infantile, dont un engagement de plusieurs milliards de dollars à Muskoka en 2010. Mais en 2020, l’initiative de Muskoka tirera à sa fin et les personnes vivant dans l’extrême pauvreté ne peuvent se permettre un hiatus dans les services d’aide. La communauté mondiale a fait des avancées considérables en ce qui a trait à la santé des femmes, des adolescents et des enfants. Depuis 1990, le taux de mortalité maternelle a diminué de 44 % et celui des enfants âgés de moins de 5 ans a diminué de 58 %. Alors que nous célébrons ces réalisations, nous devons accorder une importance au travail qu’il reste à faire.

Avec la conférence Women Deliver et les élections fédérales qui approchent à grands pas, rappelons aux leaders l’importance d’un engagement à long terme, d’investissements en santé durables et accrus qui comblent les lacunes en matière d’égalité des genres et de droits.

Lorsque le monde investit dans le bien-être des filles et des femmes, il se produit un effet d’entraînement et tous sont gagnants. Investissons dans l’égalité entre les genres ainsi que dans la santé, les droits et le bien-être des filles et des femmes, car il s’agit non seulement de la chose à faire, mais de la chose intelligente à faire. » — Katja Iversen, présidente directrice générale de Women Deliver

 

Avancées récentes de la campagne

  • Mécanisme de financement mondial (GFF)

À la fin de 2018, le Canada s’est généreusement engagé à prendre un nouvel engagement pluriannuel envers le GFF. Le Canada a commencé par s’engager à verser 50 millions $ des 240 millions $ demandés par la société civile. Il est important que nous incitions le Canada à verser le plein engagement d’ici juin 2019.

  • Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Nos actions de plaidoyer communes ont mené, jusqu’à maintenant, à la signature de la lettre destinée aux députés et qui porte sur le Fonds mondial par 27 députés et sénateurs, incluant le chef du Nouveau Parti démocratique Jagmeet Singh. À ce jour, nous ignorons à quel moment le Canada annoncera son engagement envers le Fonds mondial et par conséquent, nous maintiendrons la pression jusqu’à ce qu’il s’engage! Consultez toutes les actions exercées à ce jour : rencontres avec des députés, lettres à l’éditeur, publications sur les médias sociaux, de même que des courriels envoyés aux députés des trois principaux partis.

Avons-nous oublié de citer votre action? Si c’est le cas, assurez-vous de faire part de vos actions à votre chef de groupe ou à Mélissa!

Change in Theme Options or on the cause edit page
Change in Theme Options or on the cause edit page
Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.