Rédacteur invité : Tu as participé à la marche pour le climat et tu demandes « quelle est la prochaine étape? »

le lundi 7 octobre 2019 dans Blogue

Climate Strike
Un texte de Chris Zhou, bénévole

Tu étais de la marche pour le climat; peut-être comptes-tu aussi parmi ceux qui, sur les médias sociaux, exigent des changements de politiques et peut-être même, es-tu de ceux qui ont sollicité leurs candidats locaux. La science est sans équivoque à ce sujet : les effets indésirables des changements climatiques pousseront vers la pauvreté un plus grand nombre de gens déjà marginalisés. Et c’est pourquoi c’est encourageant de voir que tu te joins à cette mobilisation d’envergure mondiale. Mais maintenant, quelle sera la prochaine étape?

Si tu réponds « Il faut voter! », et bien tu as tout à fait raison. Mais prenons quelques instants pour réfléchir et remettre ce que nous venons d’accomplir dans son contexte. Menés par de jeunes leaders incroyables comme le sont Greta Thunberg et Autumn Peltier, nous avons créé un immense mouvement civil, devenant nous aussi de fervents militants en faveur d’actions pour le climat. Nos voix se sont fait entendre à travers tout le pays, mais ce n’est pas suffisant. Lors de la dernière marche pour le climat à Montréal où plus d’un demi-million de personnes sont descendus dans les rues, Greta a soulevé un point fort pertinent : « si les personnes au pouvoir n’assument pas leurs responsabilités, alors ce sera à nous de le faire. »

Effectivement, nous aussi, nous avons notre part à faire. Au cours de cette élection et de toutes les élections d’ailleurs, nous sommes les patrons et les candidats sont les personnes interviewées. Il est de notre devoir de choisir le candidat qui incarne le mieux nos idéaux, nos valeurs et notre sens de l’éthique.

Ce n’est que lorsque j’ai vécu et voyagé à l’étranger que j’ai pleinement saisi l’importance de cette responsabilité. Lors de mon année d’échange en Asie, il m’est souvent arrivé de débattre de la pertinence de la démocratie avec mes amis locaux, puis un jour une chose m’a frappée : le fondement de notre démocratie canadienne repose sur l’imputabilité. Lorsque nous sentons que nos élus choisissent d’écouter, par exemple, l’argent plus tôt que les faits, nous avons le droit et les moyens de faire entendre nos voix et d’émettre nos opinions. Et cela n’est pas un luxe universel. Je l’ai moi-même constaté récemment lors de la naissance de manifestations de masse contre le gouvernement à Hong Kong.

Au même moment, de l’autre côté du Pacifique, nous tenons pour acquis le droit de manifester et le droit à des élections libres. En tant que jeune idéaliste, je vois de nombreuses personnes animées par les mêmes idées et exceller dans l’art de manifester. Nous sommes de très bons organisateurs de marches, nous sommes de fervents militants sur les médias sociaux et nous n’avons pas peur d’exprimer notre pensée. Cependant, à l’heure où le 21 octobre approche, nous ne devons pas nous montrer négligents face au droit à des élections libres. Que l’idée nous plaise ou non, l’élection de décideurs au parlement demeure pour nous la meilleure façon d’influencer notre avenir.

En tant que jeune Canadien avec toute la vie devant soi, il y a de quoi s’inquiéter. Plusieurs jeunes, dont moi, ont peur. L’Arctique canadien se réchauffe deux fois plus rapidement que le reste de la planète. Récemment, ma province natale de l’Île-du-Prince-Édouard a vu plus de 80 % des arbres d’un parc national situé dans le nord être détruits à la suite du passage de l’ouragan Dorian. La crise climatique représente une menace constante aux progrès faits à ce jour en matière d’élimination de la pauvreté extrême dans les pays de l’hémisphère sud. Transformons nos peurs, nos espoirs et nos aspirations en actions. Nous devons continuer à plaider en faveur de nos convictions et défendre nos valeurs. Mais plus que tout, nous nous devons d’aller voter le 21 octobre prochain.

Te sens-tu prêt à aborder la question de l’élimination de l’extrême pauvreté avec tes candidats à l’élection? Si oui, je t’invite à consulter la trousse électorale de RÉSULTATS Canada.

Chris Zhou

Photo of Chris ZhouChris Zhou est un étudiant de quatrième année de l’Université McMaster qui étudie les sciences de la santé. Il a été sélectionné pour faire partie de la première cohorte du Conseil jeunesse du premier ministre dans le cadre duquel il a été appelé à formuler des recommandations à l’attention du premier ministre et d’autres représentants gouvernementaux. De plus, Chris a représenté le Canada au Congrès mondial des jeunes, au Sommet international de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique ainsi qu’au Sommet 2018 Youth 7.

Aimeriez-vous utiliser votre voix d’une manière significative?

Comptez parmi nos bénévoles! Remplissez ce court formulaire en ligne et dites-nous que vous souhaitez utiliser votre voix pour un monde plus juste! Commencez ici en prenant connaissance des possibilités de bénévolat disponibles en ce moment!

*RÉSULTATS Canada s’efforce de mettre à l’avant-plan les citoyens. C’est pourquoi nous célébrons dans notre blogue leurs savoirs, perspectives et expertises qui touchent d’importants enjeux. Ces articles sont rédigés par les bénévoles eux-mêmes et se veulent un reflet de leurs opinions personnelles et pas nécessairement celles de RÉSULTATS Canada. Vous aimeriez rédiger un article de blogue à titre d’invité et présenter ce que vous faites? Si oui, communiquez avec nous!

Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.