Blogue hôte : Un québécois à Washington pour en finir avec la pauvreté

le vendredi 17 août 2018 dans Blogue

Une délégation de 10 canadiens s’est rendue dans la capitale américaine afin de participer à la conférence internationale de RÉSULTATS. Nous avons invité les participants à faire part de leurs impressions. Dans ce blogue, Moustapha FAYE partage ses réflexions.

Moustapha FAYE photographié avec Sam Daley-Harris, fondateur de RESULTS.

Par Moustapha FAYE, leader du groupe RÉSULTATS de la ville de Québec

La conférence internationale de RESULTS États-Unis d’Amérique est une des rencontres inscrites dans l’ordre du jour de la grande famille de RÉSULTATS à travers le monde. Cette rencontre internationale se tient annuellement à Washington, la capitale des États-Unis. Du 14 au 17 juillet 2018, j’ai donc participé pour une troisième fois à cette rencontre en compagnie d’employées  et de  bénévoles des groupes de Calgary, de Gatineau, d’Ottawa, de l’université d’Ottawa et de Québec de RÉSULTATS Canada. L’évènement de cette année fut structuré autour des sessions de plénières et de divers ateliers thématiques traitant de la santé mondiale, de l’index du capital humain, de la problématique des jeunes, du pouvoir des femmes, de l’éducation, de la nutrition, de la tuberculose, etc. Précisons également que la journée de plaidoyer, la dernière de la conférence, est un des moments importants de cette rencontre internationale. Nous avons eu l’occasion d’expérimenter la masse critique d’informations et d’idées de plaidoyer à travers le programme pédagogique stimulant de la conférence. À ce titre, la délégation de RÉSULTATS Canada a tenu trois réunions de plaidoyer. Notre première réunion a eu lieu au sein de l’Ambassade du Canada avec le conseiller chargé de l’économie et du développement international, la deuxième rencontre fut réservée à la directrice du Mécanisme de financement mondial (Global Financing Facility) et nous avons terminé cette journée à la Banque Mondiale sous la présidence de la directrice générale du Canada.

Une partie de la délégation canadienne photographiée avec Christine Hogan, directrice générale du Canada, de l’Irlande et des Caraïbes à la Banque Mondiale.

Pour cette édition de la conférence internationale, la question de la santé mondiale, et de la rencontre de haut niveau sur la tuberculose prévue le 26 septembre 2018 aux Nations-Unies, ont fait écho des différents ateliers et plénières auxquels j’ai participé. La problématique de la lutte contre la tuberculose a fait l’objet de questionnement selon différentes perspectives politique (Agence Japonaise de Coopération Internationale et les programmes de santé mondiale de l’université McGill) et citoyenne (Citam Plus, une organisation citoyenne de la Zambie). Ces différentes visions reconnaissent la nécessité de renforcer le travail d’engagement citoyen et politique afin d’interpeler la conscience des membres du parlement, du sénat et de l’Assemblée Nationale. Il semblerait que la solution pour mettre fin à la tuberculose relève de la volonté politique. Qu’en est-il de la solution pour proclamer la fin de la pauvreté, sachant que la tuberculose est une maladie des pauvres d’ici et d’ailleurs? À mon avis dans ce monde globalisé, il me semble pertinent de lier la fin de la tuberculose à la fin de la pauvreté tout en mettant au cœur des politiques publiques l’équité et l’accessibilité des soins de santé primaires de base. Cette démocratisation de la santé exige la participation politique et citoyenne aux négociations internationales avec l’implication des spécialistes de la santé publique internationale, des partenaires privés, des décideurs politiques, des acteurs de la société civile locale, nationale et internationale. La démocratisation de la santé doit inclure les professionnels des centres et instituts de recherche à l’instar du Global Health Center rattaché à l’université de Genève qui développe depuis plus d’une décennie un concept assez novateur tel que la diplomatie en santé globale, objet de négociation.

La délégation canadienne se préparant à sa journée de plaidoyer.

À propos de Moustapha FAYE

Spécialiste des questions de santé mondiale et de politiques publiques de développement, de lutte contre la pauvreté et des inégalités sociales d’accès aux soins de santé primaires de base, avec plus de dix années d’expérience professionnelle. Moustapha FAYE, leader du groupe Québec de RÉSULTATS Canada, a co-publié plus de vingtaine de lettres d’opinion à travers la presse québécoise et canadienne. Ces publications sont essentiellement axées sur les problématiques de santé mondiale, du financement du Fonds Mondial de lutte contre la tuberculose, le paludisme et le VIH, de la vaccination et de l’aide publique au développement du Canada. Il nourrit un intérêt scientifique sur les concepts de santé globale et de diplomatie en santé développés par le Global Health Center de Graduate Institute de Genève.

Impliquez-vous aujourd’hui!

Vous êtes inspiré et inspirée? Vous voulez vous impliquer de façon concrète ? Complétez ce court formulaire en ligne pour nous signaler votre intérêt à faire du bénévolat et à utiliser votre voix pour un monde plus juste!

*RÉSULTATS Canada s’efforce de mettre en vedette le travail de centaines de Canadiens engagés au moyen de blogues hôte. Les blogues sont écrits par des citoyens engagés et reflètent leurs opinions personnelles, lesquelles ne sont pas nécessairement celles de RÉSULTATS Canada. Pour publier sur notre blogue, veuillez communiquer avec nous.

Sign in
Sign in to access activist publications and our discussion forums.